Eaux vives-Vallée de la Clarée-Hautes-Alpes

Alain Allovon

Eaux vives-Vallée de la Clarée-1
Prise de vue : juin 2002 Hasselblad 500 CM – Distagon 50 mm – Filtre rouge correction -3 EV APX 100 exposé pour 100 iso Développement : mai 2012 (10 ans après la pdv) – HC110 1+74 Numérisation : Canon 6D avec objectif Micro-Nikkor 55 mm – 12 vues pour couvrir le négatif 6×6
Publicités

8 réflexions sur « Eaux vives-Vallée de la Clarée-Hautes-Alpes »

  1. Cette image photographique est , pour moi , superbe . De ma part , des éloges et des louanges à l’auteur . Sans omettre le petit côté affectif qu’elle provoque : le désir de s’y voir ou revoir marchant .

    J'aime

  2. Effectivement, l’image est très flatteuse. J’ai toujours aimé ces ambiances où le ciel est sombre, dans le sens d’une présence qui équilibre tout en restant dans le ton du reste du paysage.

    A+

    J'aime

  3. Bjr

    Les cieux noirs me donnent toujours l’impression que l’on tutoie l’espace, au delà des nuages. On se présente face aux étoiles fixes tout là-haut; et puis pris d’un vertige, on dégringole vers la surface terrestre ou tout s’anime et prend vie, telle cette eau vive…
    A n’en pas douter, une très belle photo, bravo.
    A+
    Franville

    J'aime

  4. Belle image en effet. Un Ansel Adams alpin, en somme…
    Un regret, une interrogation…
    Le regret : ne pas la voir « en vrai », bien sûr. L’éternelle aporie de l’argentique sur écran.
    L’interrogation : j’aimerais bien en savoir davantage sur la technique de repro (avec le 55mm macro et les 12 vues). Une explication, un fil, quelque part ?

    J'aime

  5. Très belle image, un cadrage qui évoque celui de la chapelle de Chalvron 😉

    Quant aux « cieux » rien d’emphatique ni de religieux ici, pour moi il s’agit smiplement de ciels, comme nous le précise le CNRS http://www.cnrtl.fr/definition/cieux
    « Ciels est également utilisé pour désigner les parties du ciel considérées sous leur aspect pittoresque …
    Au contraire cieux est un simple coll. à valeur emphatique que l’on rencontre en particulier dans … l’immensité des cieux, la voûte des cieux et dans le vocabulaire religieux …. Il y a concurrence des 2 formes lorsque le mot désigne les différentes sphères concentriques de l’astronomie. »

    Et pour re-photographie cette image avec ces beaux ciels, avec une méthode sans scanner, Alain Allovon nous donnera les détails : il s’agit de re-photographier le négatif 6×6 avec un appareil numérique (ici : un reflex silicium demi format) muni d’un objectif macro, en prenant successivement de petites portions d’image se chevauchant partiellement, images numériques qu’on fusionne ensuite par un logiciel de raccordement panoramique d’images.

    Et j’ajouterais : 12 vues pour un 6×6, quoi de plus normal 😉

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.